Tout savoir sur la maladie de cushing chez le chien

Votre chien boit beaucoup plus ces derniers temps et mange tout ce qui lui tombe sous la patte ? Il perd ses poils et semble avoir pris un peu de ventre ? Une visite chez le vétérinaire et quelques tests peuvent confirmer qu’il souffre d’hyperadrénocorticisme, communément appelé maladie de Cushing ou syndrome de Cushing. 

La maladie de Cushing chez le chien survient lorsque son organisme produit en excès une hormone appelée cortisol. Le cortisol est produit et stocké par les surrénales, deux petites glandes situées au-dessus des reins.

Si le cortisol, également appelée hormone du stress, nous permet entre autres de répondre à une demande accrue en énergie en agissant sur le métabolisme du glucose dans l’organisme, une quantité trop importante de cette hormone dans le corps aura de nombreuses conséquences, notamment d’affaiblir les défenses immunitaires de votre animal. Zoom sur les effets de la maladie de Cushing chez le chien et les solutions naturelles pour les soulager. 

Qu’est-ce que la maladie de Cushing chez le chien ?

La maladie de Cushing (ou hyperadrénocorticisme) est un problème de santé grave chez les chiens. Elle survient lorsque les glandes surrénales produisent trop de cortisol (ou cortisone). Or, un excès de cortisol peut exposer votre chien à plusieurs affections et maladies graves, allant de lésions rénales au diabète, et même mettre sa vie en danger.

Chez le chien, la maladie de Cushing est généralement causée par une tumeur bénigne ou maligne de l’hypophyse, une glande de la taille d’un pois située à la base du cerveau. Dans certains cas, plus rares, la tumeur peut être localisée sur les glandes surrénales, situées au-dessus des reins. 

Les solutions pour la maladie de cushing chez le chien

Le syndrome de Cushing iatrogène est quant à lui causé par une production excessive de cortisol résultant de l’utilisation prolongée de corticoïdes (oral ou injectable). Bien que les corticoïdes soient généralement administrés pour une raison médicale légitime, dans ce cas, leur excès peut se révéler nocive pour votre chien

Environ 80 à 85 % des cas de Cushing sont liés à l’hypophyse. Chez les 15 à 20 % restants, la tumeur est localisée dans une ou les deux glandes surrénales. Le type de maladie de Cushing dont souffre votre chien peut déterminer le type de traitement qui lui sera prescrit. 

Quels sont les symptômes de la maladie de Cushing chez le chien ?

Les chiens atteints de la maladie de Cushing présenteront au moins un des symptômes suivants (mais parfois plusieurs) :

  • Augmentation de l’appétit ; 
  • Soif excessive ; 
  • Amincissement de la peau ; 
  • Perte de poils ;
  • Urination fréquente ;
  • Faiblesse musculaire ; 
  • Abdomen élargi, prise de ventre ;
  • Halètement ; 
  • Léthargie.

Si vous remarquez l’un de ces symptômes chez votre chien, il est conseillé de contacter au plus vite votre vétérinaire. Les chiens atteints de la maladie de Cushing courent un risque accru de développer des lésions rénales, des caillots sanguins, de l’hypertension artérielle et du diabète.

Comment diagnostique-t-on la maladie de Cushing ?

Pour diagnostiquer la maladie de Cushing chez le chien, votre vétérinaire procédera d’abord à un examen physique. Il effectuera quelques tests pour déterminer ce qui peut causer les symptômes de votre animal et exclure d’autres problèmes de santé. Les tests peuvent inclure, mais sans s’y limiter : 

  • une analyse d’urine, 
  • des tests sanguins complet 
  • et / ou un panel chimique complet. 

Votre vétérinaire peut également effectuer des tests de la fonction surrénalienne, des tests surrénaliens à faible dose et des tests de suppression de la dexaméthasone à forte dose. Cependant, les tests de la fonction surrénalienne peuvent entraîner des faux positifs lorsqu’une autre maladie entraînant des signes cliniques similaires est présente.

Une échographie permet d’évaluer l’aspect des glandes surrénales et peut aider à exclure d’autres pathologies qui pourraient être à l’origine des symptômes de votre chien. En effet, d’autres pathologies peuvent provoquer des symptômes similaires (comme une tumeur de la rate, du foie, des calculs vésicaux, certaines maladies gastro-intestinales ou  inflammations chroniques du foie). 

Parfois, les analyses et l’échographie ne suffisent pas à poser un diagnostic et il est nécessaire de réaliser un scanner ou une IRM (imagerie par résonance magnétique) afin de mettre en évidence une tumeur éventuelle de l’hypophyse ou des glandes surrénales  de votre chien. Cependant, ces tests se révèlent plus coûteux.

Comment soulager la maladie de Cushing chez le chien ?

Les solutions pour soulager et gérer la maladie de Cushing chez le chien dépendront du type diagnostiqué chez votre compagnon. Dans la plupart des cas, des comprimés quotidiens sont recommandés pour contrôler la production de cortisol. Des tests réguliers chez votre vétérinaire vous aideront à vous assurer que le traitement fonctionne bien. 

Si votre chien prend des médicaments pour la maladie de Cushing et qu’il présente des signes tels qu‘une soudaine baisse d’énergie, des vomissements, de la diarrhée ou même un collapsus, il faut contacter votre vétérinaire en urgence. Ces symptômes peuvent indiquer que les niveaux de cortisol ont baissé trop drastiquement et que votre chien souffre d’une  «crise addisonienne» en raison de niveaux de cortisol insuffisants.

Le gattilier pour soulager la maladie de cushing

Dans certains cas de maladie de Cushing chez le chien dépendant des glandes surrénales, le vétérinaire peut recommander une intervention chirurgicale pour retirer la tumeur. Cette procédure a un meilleur pronostic si la tumeur est bénigne plutôt que maligne est retirée rapidement. 

Si votre chien développe des symptômes liés à la maladie de Cushing et prend des corticoïdes pour gérer une autre pathologie, consultez toujours votre vétérinaire avant de diminuer ou d’arrêter le traitement en cours. Il est important de s’assurer que votre chien ne stoppe pas la prise de cortisone trop rapidement car cela peut entraîner des effets secondaires graves. Le vétérinaire vous guidera dans le processus de sevrage et en toute sécurité, si nécessaire.

Le syndrôme de cushing chez les chiens peut être léger, ce qui signifie que votre animal peut ne pas nécessiter de traitement. Il devra néanmoins suivre des examens vétérinaires réguliers et devra être surveillé de près pour prévenir la progression de la maladie. 

Peut-on guérir la maladie de Cushing chez le chien ?

La plupart des cas de maladie de Cushing chez le chien ne peuvent pas être guéris. Néanmoins, elle peut être gérée pendant de nombreuses années sans affecter la qualité de vie ni le confort de votre animal. 

Une fois commencé, le traitement médical se poursuivra pour le reste de la vie de votre chien. Vous devriez remarquer que votre chien retrouve progressivement son état normal. Sa soif, son appétit et ses niveaux d’énergie devraient revenir à la normale en quelques jours (ou quelques semaines) seulement. La repousse de son pelage prendra néanmoins plus de temps (généralement plusieurs mois). 

Pour soutenir l’organisme votre chien atteint de la maladie de Cushing, nous proposons des plantes médicinales, sous forme de poudre à mélanger à l’alimentation. Le Gattilier ou poivre des moines est connu pour ses propriétés régulatrices du système hormonal. L’échinacée permet de soutenir le système immunitaire. Le Cynorrhodon, source de vitamine C aux propriétés antioxydantes, est également une aide en cas de Cushing.

L'huile de saumon pour soulager la maladie de cushing

Ces plantes peuvent être complétées par une cure d’huile de saumon, source d’acides gras essentiels et de vitamines, et de levure de bière pour booster l’immunité et stimuler la repousse des poils.

Soutenez l’association xxx, engagée dans le bien-être des chiens et des chats